Le SARS-CoV-2

Définition et historique
Le SARS-Cov-2 appelé aussi COVID19 fait référence à "Coronavirus Disease 2019", est une maladie virale provoquée par la famille des "Coronaviridae". Cette maladie infectieuse est une zoonose c'est à dire une maladie infectieuse ou parasitaire transmissible d'un animal vertébré à l'homme et inversement.
Son origine est de nos jours encore débattue, cependant son apparition remonte à décembre 2019 dans la ville de Wuhan dans la province d'Hubel en Chine.

Caractéristiques
Le SARS-Cov2 est une maladie respiratoire qui peut être mortelle chez les personnes fragilisés par l'âge ou une autre maladie chronique; elle se transmet par contact rapproché avec des personnes infectées, d'où la nécessité d'appliquer, à la lettre des gestes barrières à savoir : 
• Se laver les mains très régulièrement,
• Tousser ou éternuer de façon sécuritaires (dans le coude replié),
• Éviter de toucher son visage,
• Éviter les contacts,
• Respecter la distanciation sociale (minimum 1 mètres),
• Le port du masque (rendu obligatoire dans certains, voire dans tous les cas).

Traitement
Actuellement, et même si la recherche dans le monde s'active, il n'existe aucun traitement capable d'éradiquer le virus; les soins prodigués ont pour seul objectif le traitement des symptômes. Sa dangerosité réside dans sa létalité, dans sa tranmission à l'échelle planétaire (pandémie) et dans le fait qu'il n'existe pas de traitement pour l'éradiquer.
Dans +/- 80% des cas, la personne contaminée par la Covid19 guérit spontanément sans avoir besoin de traitement particulier; toutefois des cas graves sont pris en charge dans les unités de soins intensifs à l'hôpital.
Se pose la question d'une re-contamination pour les personnes déjà atteintes par la Covid19 mais guéries depuis, ainsi que des conséquences susceptibles d'apparaître d'une contamination ayant nécessité une admission en unité de soins intensifs.

Les pandémies au fil des siècles
Même si elles sont très espacées dans le temps, les pandémies ont toujours existé; ci-dessous une liste non exhaustive de pandémies /
La peste d'Athènes (-430 à -426 avant Jésus Christ) décrite par l'historien Thucydide est probablement dûe à une fièvre thyphoide,
La peste Antonine (165 à -166) à l'époque de l'empereur Marc-Aurèle (sous l'empire Romain) tient son nom de la dynastie des Antonins; cette pandémie débute en Mésopotamie à la fin de l'année 165; selon les estimations elle serait à l'origine de 10 millions de morts.
La peste noire (1347-1352) a sévi en Chine, puis a migrée en Asie Centrale en 1346 sur les troupes Mongoles qui assiégeaient le port de Caffa sur la mer noire, pour enfin s'étendre en Afrique du Nord, en Italie, en France où elle arrive par le port de Marseille; cette maladie se manifestait par des bubons; on estime qu'elle est la cause de 25 à 40 millions de morts en Europe, soit près du tiers à la moitié de la population de l'époque,
La grippe Espagnole est causée par un virus du type A H1N1 très virulent de 1918 à 1919, il est d'origine Asiatique mais circule activement aux Etats Unis ; son nom "grippe Espagnole" est lié au fait que le pays (Espagne) non soumis à la censure et à la guerre fait état de son existante pernicieuse. La grippe Espagnole a fait entre 20 et 30 millions de victimes en Europe, mais jusqu'à 50 millions de morts à l'échelle mondiale, 1/3 de la populations ayant été infectée,
Le choléra (1826-1932) est endémique dans le delta du Gange en Inde. Le choléra arrive en Russie en 1930, puis en Pologne, enfin en France en 1932 via le port de Calais. Le choléra se manifeste par des diarrhées et des vomissements; il entraîne une déshydratation rapide qui conduit parfois à une mort en quelques heures. Cette épidémie est la cause de 100 000 morts en moins de six mois en France,
La grippe Asiatique (1956-1957) liée au virus H2N2 est la cause de plus 2 à 3 millions de mort à travers le monde; partie de Chine, le virus se propage à Hong Kong, Singapour, Bornéo, puis en Australie, en Amérique du Nord avant d'arriver en Europe et en Afrique. Sa mutation en H3N2 va provoquer une pandémie en 1968-1969 appelée grippe de Hong-Kong. (c'est le début des vaccins antigripaux),
Le Sida (1981 à nos jours) est originaire d'Afrique, plus précisément de Kinshasa (République du Congo) appelé aussi VIH (virus de l’immunodéficience humaine); il fait plus de 2 millions de décés annuels au plus fort de l'épidémie dans les années 1980.

NB : Comme on peut le constater la pandémie du SARS-Cov2 n'est pas un phénomène de santé publique exceptionnel dans le temps, puisqu'au fil du temps de nombreuses pandémies aux conséquences dramatiques ont sévi dans le monde.

Évolution temporelle du SARS-Cov2 en France et dans le monde
De nos jours (octobre 2020) et depuis le début de l'apparition de l'épidémie en France (mars 2020) vous trouverez ci-dessousson évolution au fil des mois.
En février 2020 lorsque je regardais à la télévision parler Monsieur Arnaud Miguet correspondant de France Télévision à Wuhan en Chine où l'épidémie sévissait déjà, je me disais que Wuhan c'était loin et que comme pour d'autres épidémies par le passé, le virus ne franchirait pas les frontières du territoire national... c'était une erreur !


Evolution en France et dans le monde
Les tableaux  ci-dessous seront régulièrement mis à jour.

  Hospitalisation et Réanimation en France

 Contaminations en France et dans le Monde

 

 

 

 

 

 

 

  

Décès en France et dans le Monde

  

NB : Toutes les informations énoncées dans le tableau ci-dessus sont issues des sites web

Coronavirus statistiques et
Politologue.com.

Observations des courbes (France)
• Les contaminations au SARS-COV2 ont brusquement augmentées à partie du 27 juillet 2020 soit quelques semaines après la fin du confinement; depuis cette date la progression des contamination ne cesse d'évoluer à la hausse de façon exponentielle et sans discontinuer.
• Entre la période du confinement en mats 2020 et le 30 octobre il n'y a pas eu un seul jour sans décès alors que le nombre de personnes en réanimation à chuté pendant la saison estivale. Constatons que la barre des 20 000 décès est intervenue en avril 2020, celle des 30 000 décès en juin 2020 pour se positionner à 36 020 décés au 30 octobre 2020; le reconfinement devrait faire fléchir la progression rapide du nombre de décès, mais probablement pas avant quelques semaines.
• Alors que le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation suit une courbe descendante depuis le mois de juin, bizarrement celles du nombre de personnes contanimées et surtout celle du nombre de décés suit une progression ascendante, en France et dans le Monde. Les pouvoirs politiques, a vouloir sauver absolument l'économie semblent accepter les conséquences humaines désastreuses de la pandémie..

NB : A noter qu'il y  n'y a pas eu un seul jour sans un seul décès depuis le confinement en mars 2020...

• Hospitalisations :
→ Après un pic à 31 205 hospitalisation le 17 avril 2020, le nombre de personnes hospitalisées est régulièrement descendu à 4 535 personnes hospitalisées le 01 septembre pour remonter brutalement et rapidement aujourd'hui.
• Réanimation :
→ Après un pic à 6 882 personnes en réanimation le 11 avril 2020, le nombre de personnes en réanimation a régulièrement descendu à 371 le 04 août 2020 pour remonter brutalement et rapidement aujourd'hui.

Observations des courbes (Monde)
• Les contaminations au SARS-COV2 sont pratiquement régulières jusqu'à un nombre de 5 000 000 puis la courbe s'accentue brutalement sans jamais fléchir jusqu'à ce jour.
• Le nombre de décès croit rapidement jusqu'à +/- 200 000 puis, la courbe s'accentue en suivant une pente régulière jusqu'à ce jour.


 Evolution par pays les plus touchés
Chacun d'entre vous tirera les conséquences de l'évolution de la maladie dans les pays les plus touchés, sauf que le continent Européen, les Amériques du Nord et du Sud paient un lourd tribut de cette crise sanitaire qui n'en finit pas de sévir depuis près d'un an maintenant. consultez l'évolution de la crise sanitaire par pays sur ce site web.

Observations et Interrogations
Après la première vague de la pandémie en février, mars, avril 2020, voici arrivé (octobre 2020) le temps de la deuxième vague, plus lente mais plus meurtrière comme le souligne l'article dans le Figaro.  Il ne peut y avoir de doute quand au fait que cette pandémie va cesser un jour, mais actuellement il est bien difficile d'en connaître la date.
La population mondiale n'est pas touchée de la même manière par le SARS-Cov-2, mais cette pandémie là est préoccupante :
→ à cause de son taux de létalité, dans un monde où la population mondiale de plus de 7 milliards d'individus ne cesse de croire
→ à cause du brassage des populations toujours plus important favorisé par des moyens de transport qui raccourcissent, et le temps, et la distance,
→ à cause du comportement individuel et égoiste d'un grand nombre qui prône les bienfaits de l'échange et des rencontres sans limite autre que ceux liés à leurs moyens financiers; pour ces gens là c'est un peu comme si la solitude était la pire des situations, et pourtant il serait interessant d'interroger ceux qui faute de moyens financiers ne peuvent s'offrir le moindre plaisir et ce tout au long des années qui passent (en 2020 + de 10 000 000 de personnes sont en France en dessous du seuil de pauvreté) ? Ces gens sont confinés d'une année sur l'autre sans vraiment jamais se plaindre !
Aujourd'hui, avec 82% de la richesse mondiale détenue par 1% de la population il y a matière à s'interroger.
Quant à l'aspect politique, ou plus exactement aux hommes politiques dirigeant de pays, et bien que pour la majorité étant élu démocratiquement (enfin élus démocratiquement selon une constitution qui ne prend pas au pied à la lettre la signification éthymologique du mot "démocratie") la question se pose de savoir s'il ont la stature et de réelles compétences pour diriger un pays, quant on mesure leur "frilosité" à assumer leur responsabilité et  surtout à prévoir, puisque gouverner c'est prévoir...


Reconfinement aujourd'hui 30 octobre 2020 à 0H
Il s'est écoulé 173 jours depuis le déconfinement et, 227 jours depuis le confinement initial, aujourd'hui vendredi 30 octobre 2020 à 0H c'est le retour au confinement...
In fine, le moment de la crise sanitaire du SARS-Cov2 passée, l'éxecutif et le gouvernement Français devront s'expliquer et rendre des comptes quand à leur gestion ératique ponctué par des effets d'annonce contradictoire de cet événement, sans jamais prendre les bonnes décisions le bon moment, agissant toujours par réaction et rarement après réflexion, ce qui se traduit toujours par des mesurette avec un temps de retard.
Il est encore temps, Messieurs et Mesdames les biens pensants, les donneurs de leçon de prendre conscience de la réalité, de parler juste et d'agir avec responsabilité car la santé de tous ne peut pas se résumer à une histoire de comptabilité où l'équilibre budgétaire est la loi ; gérer la France ce n'est pas gérer une entreprise, c'est allier l'objectif au subjectif, écouter en entendre les gens, associer l'état d'esprit de celui qui est fondamentalement cartésien et de celui qui l'est à moitié, savoir se remettre en question et penser que la vérité n'est pas unique; bref c'est agir avec pragmatisme, responsabilité, c'est guider sagement ...